Deep River, une solution innovante au service de la télémédecine contre le Covid19

Fondée par Amine Chaabouni, docteur en sciences de l’Université de Lorraine, avec ses deux co-directeurs de thèse, la start-up Deep River a conçu un système astucieux pour transporter par vidéo un ensemble d’informations supplémentaires sans alourdir le fichier vidéo lui-même. En collaboration avec leur partenaire européen, deep RIVER met actuellement à disposition des hôpitaux une solution de téléconsultation à distance 100% gratuite et sécurisée pour aider la lutte contre le Covid19.

Amine Chaabouni, co-fondateur de la strat-up Deep River

Formé à Tunis, Amine Chaabouni a ensuite enchaîné les formations de haut niveau à l’Ecole Normale Supérieure de Paris pour son stage d’ingénieur, puis au Centre de Recherche en Automatique de Nancy où il a consacré 3 ans à son doctorat. C’est en répondant à un projet européen que notre scientifique et ses co-directeurs de thèse de l’Université de Lorraine et de l’Université de Strasbourg, Jean-Marie Moureaux et Yann Gaudeau, ont développé leur technologie innovante. Le challenge européen consistait à trouver une solution pour appliquer la télémédecine dans des régions défavorisées, démunies de haut débit. Le principe de leur technique : « tatouer » une vidéo, c’est à dire ajouter des informations dans des couches invisibles par l’œil humain. Des pixels inutiles sont donc transformés en informations de toutes sortes qui voyagent dans la vidéo, sans augmenter sa taille, tout en utilisant un seul canal de transmission.

Transformer une idée en projet d’entreprise

Etudiant-entrepreneur du Pôle Etudiant entrepreneur de l’Université de Lorraine (PeeL), Amine Chaabouni a ensuite intégré l’Incubateur Lorrain (IL). Ajoutons qu’entre temps il a gagné le prix du Docteur-Entrepreneur décerné par la métropole du Grand Nancy, d’une valeur de 1 500 euros.
Une fois accueilli par l’Incubateur Lorrain, il y a trouvé tout ce qui manque au scientifique de haut niveau pour lancer une start-up. « Un exemple de conseil très important de l’IL : éviter de publier des résultats scientifiques innovants avant de déposer un brevet, sinon l’information publique ne peut plus être déposée. » précise-t-il. Le jeune entrepreneur a pu bénéficier de conseils en termes de business plan, de définition de marchés, de recherche de financement etc. Les travaux de recherche d’Amine ont d’ailleurs donné lieu à un brevet déposé par l’Université de Lorraine qui soutient fortement le projet et la société bénéficie d’une licence d’exploitation.

Concilier nouvelles technologies et régions défavorisées

Un des apports intéressants de Deep River, c’est de proposer les avantages de la télétransmission à des acteurs ou des régions mal couverts par les réseaux. En permettant d’envoyer une grande masse d’informations dans un seul fichier (par exemple une vidéo de chirurgie incluant le dossier patient et ses images radiologiques, ou un match de tennis avec toutes les statistiques), par un seul canal, sans alourdir le fichier concerné, Deep River permet de transmettre plus et à moindre coût.
La première application possible de ce système de télétransmission demeure la télémédecine, en proposant ce logiciel aux éditeurs de logiciels spécialisés. D’autres secteurs peuvent être intéressés comme la télésurveillance ou le multimédia.

Engagés dans la lutte contre le Covid-19

La startup Deep RIVER met à disposition des hôpitaux, en collaboration avec son partenaire européen MedVC, une solution de téléconsultation 100% gratuite. Pour en bénéficier, un simple mail envoyé par l’hôpital à Deep RIVER ou MedVC suffit. Les médecins et les praticiens pourront ensuite se connecter simplement via un lien sécurisé. Deep RIVER a proposé sa solution sur la plateforme https://plusforts-grandest.fr/, une initiative de la Région Grand Est pour recenser les solutions innovantes du territoire mises à profit des collectivités, entreprises, associations, établissements de soins et des citoyens dans le contexte du COVID-19.

Bouton retour en haut de la page