Economie & emploi

France Relance : 19 lauréats en région Grand Est pour le fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires

Dans le cadre du plan France Relance, 19 entreprises lauréates de la région Grand Est vont bénéficier du fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires. Objectif : relancer l’investissement industriel.

Relancer l’investissement industriel

L’industrie a été particulièrement touchée par la crise. Les prévisions d’investissement dans le secteur témoignent de l’importance d’apporter un soutien public aux acteurs industriels afin de maintenir la compétitivité des entreprises françaises à l’international, mais également pour répondre aux grands défis du secteur : modernisation du tissu productif, engagement dans la transition écologique, résilience des chaînes de valeur et de production et inclusion sociale. 

L’industrie, au-delà d’être la pierre angulaire de la reprise économique, constitue un levier puissant pour lutter contre les fractures territoriales et sociales. 70% des sites industriels sont situés hors des grandes agglomérations et 71% des investissements directs étrangers dans le domaine industriel ont profité à des communes de moins de 20 000 habitants. 

Pour permettre ce rebond, la ministre déléguée chargée de l’Industrie, Agnès Pannier Runacher a annoncé, dans le cadre de France Relance, le lancement d’un fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires qui complète les aides sectorielles également mises en place par l’Etat. Il s’inscrit dans le cadre du programme Territoires d’industrie, lancé par le Premier ministre en novembre 2018. 

Le fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires

Doté de 400 millions d’euros d’ici à 2022 à l’échelle nationale, le fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires vise à financer les projets industriels (créations et extensions de sites, modernisation, nouveaux équipements, etc.) les plus structurants pour les territoires et pouvant démarrer l’investissement entre 6 mois et un an. 

Les projets soutenus dans ce cadre sont sélectionnés par les Régions et les préfectures de région, au travers de revues régionales d’accélération. Ces projets doivent avoir un impact sociétal et économique fort : maintien et création d’emplois, décarbonation, formations, approfondissement des collaborations avec les acteurs territoriaux, etc. 

Le Président de la Région Grand Est a souligné : « La Région a été fortement impactée par la crise sanitaire mais elle a su rebondir et mettre en avant ses capacités de résilience : elle a travaillé avec l’Etat et a associé les acteurs socio-économiques dans une démarche de co construction d’une stratégie de reconquête ambitieuse autour des trois moteurs du changement que sont la performance et la transformation industrielle, la transition écologique et énergétique, et la transformation numérique. L’objectif : faire du Grand Est une région de référence au cœur de l’Europe. L’industrie fait partie intégrante de l’ADN de notre Région et je crois fermement à la capacité de rebond de nos entreprises. C’est un message de soutien fort à notre industrie que je souhaite apporter et qui se concrétise par notre contribution financière et une collaboration sans faille avec l’Etat. »

La préfète de région a déclaré : « Le nombre de candidatures reçues à ce fonds de soutien à l’investissement industriel témoigne du dynamisme du tissu industriel dans la région Grand Est. Le soutien de l’Etat et du Conseil régional contribuera à accélérer fortement ces projets d’investissement et permettra de poursuivre la modernisation en cours de l’industrie dans la région. Cette sélection commune de 29 premiers lauréats est le fruit d’un partenariat étroit entre l’Etat et le Conseil régional pour la réussite de la relance dans la région. » 

Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, a déclaré : « Il n’y a pas de grande économie sans industrie. Et le cœur battant de cette industrie, ce sont nos territoires. Ce « Fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires » permet, concrètement et dès aujourd’hui, de relocaliser dans nos régions des activités stratégiques et créatrices d’emploi. Ces premiers effets du plan de relance sont le résultat d’une mobilisation de terrain, en parfaite collaboration entre les services de l’Etat et ceux du Conseil Régional dont je salue le travail mené ces dernières semaines. » 

Les 19 nouveaux lauréats en région Grand Est 

A l’issue de la deuxième revue régionale d’accélération en région Grand Est, ce sont 19 projets lauréats qui bénéficieront d’un soutien d’un montant global de 8,5 millions d’euros pour un volume d’investissement prévisionnel de 81 millions d’euros. Ces projets devraient entraîner la création d’au moins 380 emplois directs et en conforter près de 1700. A ce jour, le nombre total de lauréats de ce fonds s’élève ainsi à 49. 

Les entreprises qui bénéficient de ces aides sont en majorité des PME et des ETI. Les projets menés par ces entreprises abordent les grands enjeux actuels de l’industrie : la modernisation des outils de production et le développement de l’industrie 4.0, la préservation des savoir faire, l’amélioration des conditions de travail et la transition écologique.

LA SCIERIE ARDENNAISE – Sciage et rabotage du bois 08320 VIREUX-WALLERAND– Territoire d’industrie Nord Est Ardennes 

Acteur important en Grand Est dans la première transformation du bois, la scierie Ardennaise emploie 40 personnes. Ses principaux marchés concernent le secteur des infrastructures ferroviaires (bois sous rail), la tonnellerie et le parquet.  

Le projet (1,9M€) consiste en la création d’une nouvelle scierie venant compléter l’outil de production historique. Au-delà de la simple modernisation des équipements, il repose sur le développement d’un concept de scierie 4.0. Il permettra de transformer de manière optimisée des bois feuillus ou résineux, de diamètre et de longueur variables.  

Le projet induira la création de 8 emplois. 

ATELIER DOREZ – Fabrication de machines pour l’industrie agroalimentaire 

10240 DAMPIERRE 

Ateliers Dorez est leader dans la production de machines mobiles pour le triage et l’enrobage de semences agricoles sur le marché français. 

Le projet (3,7M€) vise à augmenter la capacité de production ainsi que la qualité de la fabrication à travers, notamment, la construction d’un nouveau bâtiment industriel et l’acquisition de nouveaux équipements et machines. 

Il devrait permettre la création de 15 emplois. 

SPHERE PAPIER REIMS – Fabrication de papier  

51100 REIMS – Territoire d’industrie Bazancourt Pomacle 

Sphère papier Reims est spécialisé dans la fabrication et la distribution d’emballages en papier à usage alimentaire et non-alimentaire à destination d’une clientèle française et internationale. 

Le projet (4,4M€) consiste en la création d’une nouvelle ligne de production pour produire des sacs fruits et légumes intégralement en papier afin de répondre aux besoins croissants du marché en matières de produits respectueux de l’environnement. Il contribuera à l’évolution des modes de consommation pour réduire les déchets plastiques et préserver les ressources naturelles, la biodiversité et le climat.  

Le projet induira la création de 24 emplois.

CONSEIL ETUD DEVELOP SOLUTION AUTOMAT – Fabrication de distributeurs automatiques 

54280 SEICHAMPS – Territoire d’industrie Sud 54 

L’entreprise conçoit, fabrique et commercialise des distributeurs automatiques de baguettes et de pizzas.  

Le projet (2M€) comporte deux lots. Le premier lot consiste à relocaliser en région Grand Est sur le site de Seichamps un atelier de tôlerie doté des dernières avancées technologiques. Le second lot consiste en la création d’un laboratoire de fabrication de pizzas artisanales sur le site de Dombasle.  

Le projet entraînera la création de 30 emplois. 

PHARMASTER + – Fabrication de préparations pharmaceutiques 

67150 ERSTEIN – Territoire d’industrie Alsace centrale 

Le groupe Synerlab auquel appartient Pharmaster + compte six usines en Europe, dont cinq en France. 

Le projet (7,2M€) consiste en l’implantation d’une nouvelle ligne de production pour répondre à une demande croissante du marché international dans le domaine des collyres sans conservateur en flacons multi-doses. Il permettra le renforcement de la position de Pharmaster + dans le secteur de la sous-traitance pharmaceutique, la poursuite du développement du site et la création d’une trentaine d’emplois. 

BURKERT – Fabrication d’instrumentation scientifique et technique 

67220 TRIEMBACH-AU-VAL – Territoire d’industrie Alsace centrale 

Burkert est l’un des leaders mondiaux de la vanne et de l’électrovanne. L’entreprise dispose également d’un savoir-faire dans la conception et l’industrialisation de capteurs. 

Le projet (9,9 M€) consiste en l’extension et la modernisation de l’outil industriel. Il comporte trois phases de travaux : la construction d’un hall de logistique de 1500 m², la destruction du hall logistique actuel et la construction d’un nouveau bâtiment de production de 2500m² permettant d’accueillir une nouvelle gamme de produits ainsi qu’un laboratoire de calibration et de qualification des produits.  

Il devrait permettre la création de 20 emplois d’ici cinq ans et, d’ici 10 ans, de 100 emplois.

NUMALLIANCE – Fabrication de machines-outils pour le travail des métaux 

67700 SAVERNE – Territoire d’industrie Alsace – Bossue – Saverne – Nord Alsace 

Numalliance compte parmi les leaders mondiaux de la machine-outil à commande numérique spécialisée dans le pliage et le formage à froid de fils, tubes et méplats en métal.  

L’entreprise souhaite relocaliser l’activité de fabrication d’outillages (cintrage et façonnage de tubes), actuellement exécutée aux Etats-Unis, pour servir le marché européen. Ce projet (6,8 M€) s’inscrit ainsi dans une logique de diversification de l’activité qui permettra une récurrence du chiffre d’affaires, l’outillage étant commandé par les clients pendant toute la durée de vie de leurs machines. 

Outre le maintien des 26 emplois, le projet induira la création de plus de 30 emplois. 

SOCIETE FORESTIERE DOCELLOISE – Sciage et rabotage du bois 

88460 DOCELLES – Territoire d’industrie Vosges 

La Société forestière Docelloise est spécialisée dans le sciage de bois de hêtre à destination des fabricants de meubles et de l’industrie. 

Le projet (12,1 M€) vise à moderniser la scierie afin de produire des bois recoupés et séchés pour accéder à de nouveaux marchés, notamment asiatiques. 

Ce programme permettra de pérenniser plus de 30 emplois dans les Vosges grâce à une usine plus compétitive. 

VOLTEC SOLAR – Fabrication de composants électroniques 67190 DINSHEIM-SUR-BRUCHE – Territoire d’industrie Alsace centrale 

Voltec Solar conçoit et fabrique des panneaux solaires photovoltaïques en silicium cristallin de haute qualité technique et environnementale. 

Le projet (1 M€) a pour objectifs de moderniser des lignes de fabrication de panneaux photovoltaïques et d’acquérir des équipements évolutifs permettant de s‘adapter à l’augmentation régulière de la taille des cellules composant les panneaux pour faire face à la concurrence chinoise. 

Sa mise en œuvre permettra la création de 20 emplois.

RENOVATION MACHINES INDUSTRIELLES – Réparation de machines et équipements mécaniques 

54700 ATTON – Territoire d’industrie Sud 54 

Renovation Machines Industrielles est spécialisée dans la maintenance industrielle et la reconstruction d’équipements, notamment pour le secteur automobile. 

L’entreprise souhaite engager une véritable transformation industrielle, notamment à travers l’amélioration des processus de production et l’acquisition d’outils numériques. 

La mise en œuvre du projet (1,3 M€) entraînera la création de 15 emplois. 

INPAL INDUSTRIES – Installation de structures métalliques, chaudronnées et de tuyauterie 

57150 CREUTZWALD – Territoire d’industrie Sud 54 

Inpal industries est le seul fabricant français de canalisations pré-isolées à destination des réseaux de chaleur et de froid.  

Le projet (1 M€) vise à améliorer la compétitivité de l’entreprise face à la concurrence étrangère sur un marché dont la croissance est soutenue par la dynamique de verdissement des énergies. Il comprend la mise en place d’un équipement pour la production de pièces (tés étirés) actuellement sous-traitée, la mise en place d’un robot de soudure et l’agrandissement de la surface de stockage et des moyens logistiques. 

Une dizaine d’emplois devrait être créée. 

TISSAGE DE FRANCE – Tissage 

88360 RUPT-SUR-MOSELLE – Territoire d’industrie Vosges 

Tissage de France a été créée en 2018 à la suite de la reprise de l’usine de Valrupt Industries par L’Equipe 1083. Spécialisée dans la filature et le tissage pour de multiples secteurs d’activité, l’entreprise compte aujourd’hui 31 collaborateurs. 

L’objectif du projet (1,1 M€) est de transformer l’entreprise en première usine zéro déchet de jeans éco-conçus en complétant la filature de cotonbio/recyclé et le tissage par une unité de confection et de finition locale. L’acquisition d’équipements innovants permettra de teindre et de délaver les jeans de manière écologique avec une réduction de la consommation d’eau, de produits chimiques et la réalisation d’économies d’énergie.  

L’investissement permettra la création 30 emplois sur le site de Rupt-sur-Moselle.

FRANCE TEINTURE – Ennoblissement textile 

10000 TROYES – Territoire d’industrie Troyes – Bar sur Aube 

Dans le cadre de son partenariat avec LE COQ SPORTIF et pour répondre à de nouveaux marchés, France Teinture doit poursuivre la mise à niveau de son outil industriel dans sa partie teinture, avec l’acquisition de trois machines à teindre, d’un robot de préparation et de distribution automatique de colorants et d’un poste d’alimentation électrique dédié au service teinture. 

Le projet (1,3 M€) induira la création de 12 emplois.  

UTILIS – Production et maintenance de solutions d’abris à déploiement rapide 

57365 ENNERY – Territoire d’industrie Nord Lorraine 

L’activité d’Utilis est concentrée sur le développement, la production et la maintenance de solutions d’abris à déploiement rapide : tentes polyvalentes à montage rapide, conteneurs et solutions d’urgence, hôpitaux de campagne, poste médicaux avancés, poste de commandement… 

Le projet (1 M€) a pour objectif la modernisation du site industriel d’Ennery avec le remplacement de hangars métallo-textiles par des structures isolées à impact environnemental réduit et l’agrandissement des bureaux de la société pour permettre la relocalisation de l’ensemble du personnel au sein d’un même plateau technique. 

Le projet (1,3 M€) entraînera la création de 5 emplois.  

CQFD COMPOSITES – Fabrication de profilés de fenêtres 68270 WITTENHEIM – Territoire d’industrie Sud Alsace 

CQFD Composites a mis au point une technologie de production innovante de profilés composites structuraux, légers, isolants et recyclables notamment pour les domaines du bâtiment et de l’automobile. 

Le projet (1,7 M€) consiste en l’implantation en Alsace d’une première ligne de production industrielle de profilés de fenêtres et profilés techniques de nouvelle génération sur base de matériaux composites thermoplastiques structuraux, isolants et recyclables. 

Il permettra la création de 28 emplois.

FIVES CRYO – Fabrication d’équipements aérauliques et frigorifiques industriels 

88194 GOLBEY – Territoire d’industrie Vosges 

Fives Cryo est spécialisé dans la conception, la production, l’installation et l’entretien d’échangeurs de chaleur à plaques et ondes en aluminium brasé pour l’industrie de l’énergie. 

L’objectif du projet (2,7 M€) est la modernisation et le renforcement de la compétitivité de l’entreprise à travers l’acquisition de nouvelles machines et de nouveaux logiciels. Il comporte également une dimension environnementale avec l’isolation de la toiture des locaux de production. 

8 emplois devraient être créés dans le cadre de ce programme. 

LES BRONZES D’INDUSTRIE – Fonderie 

57360 AMNEVILLE – Territoire d’industrie Nord Lorraine 

Créée en 1919, Les Bronzes d’Industrie est spécialisée dans la fonderie multi-matériaux par centrifugation. L’entreprise exporte 80% de sa production.  

Les Bronzes d’Industrie souhaite renforcer sa compétitivité, pérenniser son site de production, améliorer les conditions de travail de ses salariés et diminuer son empreinte carbone. Les investissements (3,8 M€) concernent l’achat de moyens de production performants, l’augmentation de la surface foncière et la construction d’un bâtiment.  

La mise en œuvre du projet devrait entraîner la création de 10 emplois. 

L’ATELIER D’ARIANE – Textile 

10150 LAVAU – Territoire d’industrie Troyes – Bar sur Aube 

L’Atelier d’Ariane est spécialisé dans le textile technique et de luxe. 

Le projet (4,5 M€) a pour objectif la relocalisation de la production d’articles textiles actuellement fabriqués en Chine, à travers la création d’un site industriel intégrant la robotisation de plusieurs tâches telles que la conception et la transformation et l’extension de l’un de ses sites existants.  

La mise en œuvre de ce programme permettra la création de plusieurs emplois.

CFAI DE CHAMPAGNE ARDENNES– Formation professionnelle 

08000 CHARLEVILLE-MEZIERES – Territoire d’industrie Nord Est Ardennes 

Acteur clé de la formation industrielle régionale, le CFAI Champagne Ardennes dispose d’un plateau technique de 25 000 m2 sur quatre sites. Son projet de développement (2 M€) porte sur la fabrication additive et l’investissement dans de nouvelles technologies de la métallurgie. Le CFAI pourra mettre à disposition des entreprises des moyens complémentaires pour tester les nouvelles technologies de fabrication additive.  

Cette plateforme a pour vocation une montée en compétences des entreprises pour les faire évoluer vers l’industrie du futur.

Bouton retour en haut de la page