Economie & emploi

Les étudiants entrepreneurs placent la Région Grand Est sur le podium français

Depuis la création des PEPITE (Pôles Etudiants Pour l’Innovation, le Transfert et l’Entrepreneuriat) en 2014 et le statut d’Etudiant-Entrepreneur qui lui correspond, le Grand Est s’affirme d’année en année comme une région phare du dispositif.

Deuxième région française après l’Ile-de-France en terme de nombre d’Étudiants-Entrepreneurs (et devant l’Occtianie) le Grand Est confirme sa position en ce domaine, fruit d’un alliage réussi entre son tissu économique et industriel, ses universités et ses établissements d’enseignement supérieur.

Avec 772 Étudiants-Entrepreneurs, leur nombre est en constante augmentation. La région Grand Est réunit à elle seule 16,75% des effectifs français.

Les femmes représentent quant à elles 1 Étudiant-Entrepreneur sur 3 pour l’année 2019-2020. L’entrepreneuriat se féminise donc de façon durable.

Dans le Grand Est, près d’un étudiant sur deux a été touché par les actions de sensibilisation à l’entrepreneuriat sur l’année 2019-2020, soit 98 007 étudiants.

Vous avez dit PEPITE ?

L’accompagnement et la formation sont au coeur des missions des PEPITE. Les étudiants et les jeunes diplômés viennent y concrétiser leurs projets de création d’entreprise. Aujourd’hui, 30 pôles maillent le territoire français.

Tout étudiant ou jeune diplômé souhaitant être formé à l’entrepreneuriat et à l’innovation est accompagné et aidé au sein d’un PEPITE.

Ouverts sur leurs écosystèmes socio-économiques, ancrés sur le territoire, les PEPITE associent établissements d’enseignement supérieur (universités, écoles de commerce, écoles d’ingénieurs), acteurs économiques et réseaux associatifs. Les PEPITE travaillent en réseau pour s’inspirer les unes des autres, permettre aux bonnes idées de se diffuser.

Pour en savoir plus au sujet du statut « Etudiant-entrepreneur », cliquez ici.


Source : communiqué de presse

Bouton retour en haut de la page

Bloqueur de publicité détecté

Bonjour, nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité. Nous comprenons pourquoi sur certains sites web, mais savez-vous que cela fragilise les éditeurs de presse locale ? Nous vous invitons à les aider à financer leur activité, en ajoutant à la liste des sites autorisés, tous les média d'information locale que vous visitez. Merci !