Economie & emploi

Incendie du datacenter OVH de Strasbourg : la région réagit à l’appel à l’aide des entreprises

Un grave incendie a endommagé plusieurs unités du datacenter OVH de Strasbourg le 10 mars 2021, l’une des quatre du site a d’ailleurs été entièrement détruite., les autres ont été privées d’énergie dans l’attente d’être redémarrées. Le feu a également privé des milliers d’entreprises de leurs applications et sites internet qui y étaient hébergées. Et les Certaines n’avaient pas prévu de sauvegardes, ou des contrats trop peu avancés pour pouvoir récupérer leur données. Le 26 mars 2021, OVH a commencé a redémarrer une première unité, mais les dégâts économiques et la perte de données irréversible sont considérables.

Les entreprises appellent la Région à l’aide

Bien que n’étant pas touchée par la parte de ses données grâce à son propre PRA, par voie de communiqué, la société BluePad, basée à Metz en Moselle, a tiré la sonnette d’alarme auprès de la Région Grand Est :

« Deux semaines plus tard, l’écosystème du numérique est toujours en état d’alerte. Des entreprises qui ont perdu leur données et leur patrimoine sont menacées de faillite, et leurs équipes sont pour certaines encore en état de choc. »

Communiqué de presse de la société BluePad

Loïc CUERONI, président de Bluepad y témoigne de ce qu’il observe au sein de l’écosystème digital de la région, précisant que la Région Grand Est était l’un des premiers partenaires économiques des start-up :

« Je croise depuis mercredi des chefs d’entreprises qui ont beaucoup perdu dans cet incendie. Le Réseau Entreprendre en Lorraine, association dont je suis membre, a même ouvert une cellule d’aide psychologique. On ne peut pas rester les bras croisés et laisser nos entreprises innovantes souffrir et mourir sans agir ».

Proposant tout d’abord qu’un inventaire soit fait pour recenser rapidement les entreprises touchées avec le soutien des CCI et des incubateurs, l’entrepreneur en appelle à la collectivité régionale pour apporter un soutien juridique et logistique aux entreprises dans leurs démarches à venir.

« On parle de centaines d’emplois impactés. Peut-être même des milliers. Ce sont généralement de petites structures très fragiles, avec des dirigeants surinvestis qui sont aujourd’hui en état de choc. Il est essentiel de se réunir pour faire face à la situation ensemble. »

Loïc CUERONI, Président de Bluepad

Et d’enfoncer le clou :

« L’Etat a annoncé son soutien à OVH en déclarant que le gouvernement était confiant dans la capacité d’OVHCloud à démontrer sa résilience. Olivia Grégoire, secrétaire d’Etat auprès du ministère de l’Economie et des finances a même rappelé devant l’Assemblée Nationale «l’engagement d’Octave Klaba [fondateur d’OVH] que nous continuerons à soutenir ». Soutenir OVH est une bonne chose ; mais qu’en est-il des entreprises victimes ? Sur le terrain, des entrepreneurs aujourd’hui souffrent dans la plus grande des solitudes. »

La Région a mis en place une cellule de crise

La Région Grand Est a fait le même constat, et tente dans un premier temps d’établir le recensement appelé des voeux du président de Bluepad :

Si l’activité reprend progressivement dans les bâtiments épargnés par l’incendie, les serveurs et les données hébergées dans le SBG2 sont perdus. L’impact est fort pour les entreprises en général et pour les entreprises du numérique en particulier dont les données et services numériques étaient hébergés dans le SBG2 et qui ne disposent pas de sauvegarde distante et de Plans de Reprise d’Activité.

La Région Grand Est, qui a placé le numérique au cœur de ses préoccupations notamment à travers le Business Act, a mis en place une cellule de crise pour faire face à cette situation. Nous souhaitons identifier de manière précise les entreprises du numérique du Grand Est les plus fortement impactées par cet incendie via le questionnaire ci-dessous à remplir directement par les entreprises concernées.

Un formulaire a été prévu, il est consultable en cliquant ici. Il a pour objectif de recenser les entreprises en difficulté et le cas échéant leur apporter une assistance. La Région Grand Est précise qu’elle garantit la confidentialité des données recueillies qui seront uniquement traitées par ses services.

Pour toute urgence, les chefs d’entreprise peuvent contacter la cellule de crise : Franck Olivier, chargé de mission numérique franck.olivier@grandest.fr

Bouton retour en haut de la page

Bloqueur de publicité détecté

Bonjour, nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité. Nous comprenons pourquoi sur certains sites web, mais savez-vous que cela fragilise les éditeurs de presse locale ? Nous vous invitons à les aider à financer leur activité, en ajoutant à la liste des sites autorisés, tous les média d'information locale que vous visitez. Merci !